© 2019 OBGfan

Orville by Gibson

Les guitares

Le blog

Orville by Gibson

 

Passionné par OBG, autant pour la qualité de ses produits, de sa rareté que pour son histoire, avec ce site j'essaye de vous faire partager ma passion par quelques review et essais. Certaines de mes guitares sont à vendre dans la boutique contactez moi par email si vous êtes intéressé..

la production des fenders japonaise conjointement avec Kanda Shokai.  Yamano obtint la distribution des Gibson et des €piphone made in korea sur le territoire japonais ainsi que la production de modèles €piphone fabriqués au Japon pour le marché local. Il fut décidé que le label €piphone ne serait pas utilisé pour les copies Gibson. L'appellation "Orville" et "Orville by Gibson" fut créée en hommage au fondateur de la marque Orville Gibson.

La production a commencé en avril 1988 avec la marque « Orville by Gibson ». L'idée était de combattre la course aux répliques engagée par les sociétés japonaises (Greco, Fernandes, Aria, tokai, Ibanez, etc.) comme avait pu le faire Fender à partir de 1985. La demande pour les guitares américaines mythiques était très forte au Japon mais le cours du yen les rendant inabordables pour le consommateur nippon, Gibson se devait de proposer des modèles fabriqués localement pour un budget abordable.

Orville est une GIBSON, avec le savoir-faire Japonais. Les finitions sont exemplaires.

La jonction manche/corps  a été améliorée pour encore, un meilleur sustain, dont le procédé a été repris par GIBSON USA.

Au départ, 3 modèles sont fabriqués : la ES-335, la SG et la Les Paul Custom.  Les micros étaient des Gibson USA. 

​En 1989/1990, la production est étendue à des modèles plus économiques équipés de micros « maison », avec un  vernis polyuréthane : c’est le début de la gamme « Orville ». Elle couvre des modèles coûtant entre 70 000 ¥ et 80 000 ¥.

​La dénomination « Orville by Gibson » est réservée aux modèles allant de 100 000 ¥ à 200 000 ¥ qui eux sont équipées de l'électronique Gibson et ont un vernis nitrocellulosique.

En 1991, des modèles acoustiques viennent compléter la gamme « Orville by Gibson » avec la J-45, la J-160E, la hummingbird, la dove et la J-200. La production des « Orville » économiques continuant d’augmenter avec la demande, les modèles « by Gibson » sont arrêtés en 1995. Puis la production des Orville elles-mêmes est arrêtée en 1997 avec l'arrivée des Epiphone Japan en 1998, 

Production et numérotation :

La production semble avoir été divisée entre 3 usines (Terada, IIDA et Fujigen gakki). On retrouve 3 systèmes de numérotation différents sur les Orville. ​

Plus d'information sur les numérotations : 

http://japanaxe.com/OrvilleSerial_Manufacturing.html

​​

Je ne collectionne que des guitares "Orville by Gibson", donc entre 1988 et 1995 dont la fabrication et le cahier des charges sont à l'identique avec les guitares Gibson des années 90's.

Gibson a commencé à produire des instruments au Japon en 1969 quand la production de sa marque €piphone a été transférée des États-Unis vers l'usine de Matsumoku au Japon. Matsumoku avait déjà solidement établit sa réputation grâce à son partenariat avec la marque ARIA et avait produit diverses marques telles qu'Univox, Westone,  etc.

Le partenariat entre Aria et Gibson pour la marque

€piphone prit fin en 1986 et la gestion du label fut placée entre les mains de la société Yamano gakki qui avait géré

 

Contact

Vous avez une question, une interrogation, une envie irrépressible pour une guitare Orville by Gibson. Contactez moi 

 

OBGfan(@)gmail.com

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
0