• Barth Vaudon

10 choses que vous ne savez pas sur la "Les Paul"

1-La première guitare Gibson « Solid Body »

La Gibson Les Paul fut la première guitare à corps plein fabriquée par Gibson. Elle est apparue sur le marché en 1952 et était encore équipée de micro simple bobinage (P90). Quelques années plus tôt, en 1946, un guitariste bien connu de cette époque, Les Paul, a présenté l’idée d’une guitare en bois massif à Gibson, mais n’a reçu en réponse qu’un sourire. Ce n’est que lorsque Fender est arrivé avec sa Broadcaster que le concept de Les Paul a commencé à être mis en production.


2-La taille du corps

Le corps des Les Paul n’avait pas la taille prédéfinie comme nous la connaissons. Il était censé avoir le format des modèles semi-acoustiques, mais après le premier prototype, il était clair que la guitare serait trop lourde. Par conséquent, seul un corps plus petit pouvait convenir à un tel projet.


3-Prix initial

La Les Paul Goldtop de 1952 commençait avec un prix de vente de 210 dollars. Par rapport aux prix du marché d’occasion des instruments de musique des années 1950, cela semble assez modique et un nombre élevé à cinq chiffres de commandes voit le jour. À l’époque, cependant, le revenu moyen aux États-Unis était de 265 dollars, de sorte qu’il fallait un mois de salaire complet pour effectuer l’achat.

4-Micro P.A.F

Les micros double bobinage permettent de supprimer le bourdonnement (Hum en anglais, d’où le nom humbucker) et ont été développés par Seth Lover au milieu des années 1950 et portaient l’étiquette «Patent Applied For» (brevet en instance). Ces micros ont été introduits avec l’abréviation P.A.F et sont encore construits aujourd’hui par Gibson et d’autres fabricants, au plus près possible de l’original.


5-L’âge d’or 1958 à 1960

La guitare Les Paul avec deux humbuckers est devenue plus tard la Les Paul Standard et est apparue sur le marché en 1958. Elle était disponible pour 247,50 $, et de 1958 à 1960, 1712 instruments ont été réalisés par une petite équipe de 12 luthiers à Kalamazoo. Ces instruments sont maintenant connus comme le Saint Graal des Les Paul. Gibson construit les instruments de cette époque avec les spécifications originales dans le Custom Shop depuis plusieurs années maintenant.

6-Pause de 1961 à 1967

Difficile de croire que les guitares Les Paul étaient en baisse de vente au cours des premières années. En 1961, la production a même été interrompue. Ce n’est qu’après le milieu des années 1960, lorsque des groupes de rock blues britanniques comme Cream ou les Rolling Stones ont écrit l’histoire du rock avec, que la production a repris.

7-Les Paul – SG

Le nouveau modèle de Les Paul, venu remplacer la Standard, possède 2 pans coupés que nous connaissons aujourd’hui comme le modèle SG. Au cours des deux premières années, elle s’appelait encore Les Paul – SG, mais Les Paul ne voulait pas être associé à ce modèle. La conception à deux «cornes» pointues ne lui a pas plu et n’a pas voulu que cet instrument soit orné de son nom. Finalement, la décision a été prise d’appeler la guitare simplement SG.

8-Modèles connus de Les Paul

Comme pour la Stratocaster, il existe certains modèles de Les Paul qui, à côté de leurs instrumentistes, ont une place dans l’histoire de la musique rock. Il y aurait avant tout la 59 Burst « Greeny » de Peter Greens avec laquelle la plupart des albums de Fleetwood Mac ont été enregistrés. Jimmy Page quant à lui, possède une Black Beauty avec trois micros et un vibrato Bigsby; son travail comme musicien de studio dans les années 1960 ont débuté et il a enregistré avec des parties du premier album de Led Zeppelin. La guitare a été volée dans un aéroport et malgré la récompense promise, a été considérée comme disparue depuis lors. De même, la Les Paul « Beano », un modèle de 1960 avec lequel Clapton a enregistré l’album Bluesbreakers de John Mayall, a disparue également. En possession du guitariste britannique Bernie Marsden (OVNI, Whitesnake) se trouve la « Beast », également connue grâce à un certain M. Bonamassa qui lui emprunta avec plaisir pour ses concerts…

9-La raison toute banale de l’énorme niveau de sortie la Beast de Bernie Marsdens

Parfois, ce sont les petits accidents qui font d’un instrument ce qu’il est. Lorsque Bernie Marsdena visité l’usine de Gibson, il a parlé à une femme âgée qui bobinait les micros pour Gibson. Lorsqu’il lui a demandé au sujet du secret de la sortie très élevée de ses micros, la petite dame lui donna une réponse étonnante: après la pause déjeuner, quelqu’un a peut-être rebobiné le micro et a oublié que la bobine avait déjà été appliquée. Par conséquent, les micros ont été enroulés avec un peu plus de fil que prévu et ont en conséquence plus de puissance.


10-Montage des cordes par dessus le cordier

Une petite astuce pour améliorer la sensation de jeu, en particulier avec des cordes plus épaisses, est le montage en top wrapping. Il faut pour cela faire passer les cordes à l’envers du sens habituel dans le cordier de sorte que la roue de blocage soit du côté des micros. Faites revenir la corde par dessus le cordier puis guidez la jusqu’à la mécanique. Cela réduit l’angle des cordes au sillet, ce qui amène plus de sustain et une meilleure sensation de jeu. Joe Bonamassa ne jure que par cette variation et utilise des cordes avec un tirant 011 – 052.




Sources : https://www.thomann.de/blog/fr/10-choses-que-vous-ne-saviez-pas-sur-la-les-paul/

0 vue

© 2020 OBGfan

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
0